Pas fin néanmoins

par GP

J’t’écris un poème parce que j’suis pu fâchée
J’en suis pas complètement revenue, mais me suis calmée.

Dommage que j’sois pu aux études
On se serait marié pour les prêts et bourses
Moi ton lapin ; toi mon ours.
Construire une maison, bâtir notre quiétude

Avec l’espérance que j’te bouderais moins.

Publicités