GP

Un journal pas intime

Débouchés obstrués

Mes sourires porcelaines s’effacent
Sous l’émail de ma force qui cède à l’impasse

Surie par la redondance de l’ennui
Par la symétrie de mes nuits

Mon aigre abandonné du doux
Lockdown entre l’arbre et l’écrou

Boom maussade
Avenir rétrograde

Être retirée de ses quatre épingles

Comme une boule à coudre
Piquée par trop d’aiguilles
Surchargée ; pas assez de bourrure

Des morales vaudous criblent mes os

Squelette picoté
Optimisme passoire