par GP

Je ne me soucie pas d’un Noël blanc : je pense aux bernaches que j’ai vues en début de semaine.
Je n’avais pas encore pensé aux oiseaux.
Lundi, trois hordes sont passées. De grands V asymétriques et bruyants.
Certes, ils resteraient au froid sans lacs gelés…
Mais l’appel du Sud se fait – enfin, rassurant 0°.
Direction Floride, forfait tout inclus.

La dame derrière le comptoir de la Pataterie, elle, chiale l’hiver.
Les ‘madames’ qui travaillent la patate ne pensent pas aux bernaches.
Elles les nourrissent de leurs frites.

C’est à cause d’elles qu’on voit, parfois, une traînée, derrière les V.
De l’huile à friteuse qui brûle à coup de battements d’ailes.
De l’huile à moteur.
«Check enginge» qui s’allume et flash dans le ciel.
Les naïfs croiront que c’est Rudolph.

Publicités