par GP

La cendre s’accumule dans l’ramequin d’ma table de balcon.
Botche par botche, j’incinère mon calvaire.
J’entends les rires des voisins du d’sous.
Mes lèvres sont gercées
Et ma carrière solo pèse.

Publicités