Ombilic machiavélique

par GP

J’ai une fossette au ventre.  Une cavité.  Un trou.  Une petite alvéole bien présente.
J’ai un nid-de-poule sur mon abdomen.
J’ai un antre.  Un terrier sur la panse.
Si on le regarde trop longtemps, c’est magnétique.  C’est envoûtant.
Cette crevasse met sous hypnose si on lui porte trop d’importance.
C’est pour sa que je le farde d’un diachylon.
Je l’enrobe d’une écharpe pour soustraire mes oeillères.
Désapprenons-nous.  Osons.  Scrutons les parages.  Apprivoisons les environs.
Il y a aussi le flanc, la taille, les hanches, la ceinture.
Trop consulter son nombril, ça cause une dysfonction.